Objectif zéro mégot dans les rues de Lyon

Objectif zéro mégot dans les rues de Lyon

Objectif zéro mégot, c’est le challenge que s’est fixé la start-up EcoMégot qui s’occupe de collecter et de transformer 16 cendriers mis en plans au niveau de 2 parcs, qui se trouvent au bord du Rhône. Ces dispositifs sont installés à proximité du Casino Le Lyon Vert, près de la French Tech H7. Non loin du réfectoire du port Édouard, d’autres seront bientôt mis en place.

Lancement du projet « zéro mégot » à Lyon

La France jette en moyenne 40 milliards de mégots chaque année. Cette perspective est née de cette constatation. Pourtant, il faut généralement 12 longues années pour qu’un seul disparaisse complètement. Mais outre ce problème, ces mégots sont aussi responsables de 16 % de feux dévastateurs. La start-up souligne : « Et un mégot, qui contient 2 500 composants chimiques rejetés dans la nature, pollue 500 litres d’eau ». En 2018, EcoMégot, une start-up bordelaise, a décidé d’ouvrir une agence à Lyon. En collaboration avec la ville, celle-ci a lancé l’expérience « zéro mégot ». Les premières zones à être concernée sont le Parc Gerland et le parc des Berges. Les passages sont fréquents sur ces lieux, mais aussi près du Rhône, qui nécessite aujourd’hui plus de protection.

Transformer le filtre pour dépolluer et développer une filière économique

La responsable de l’agence EcoMégot à Lyon explique que « Lyon est la deuxième métropole à travailler avec EcoMégot, en dehors de quelques petites villes », Bordeaux étant la première ville à en bénéficier en 2017. La start-up a déjà tissé plusieurs collaborations dans toute la France. La plupart de ses 250 collaborateurs sont des hôtels, des restaurants, des sites universitaires, des entreprises, des acteurs évènementiels. Pour commencer, EcoMégot collecte en ce moment les mégots près de la French tech H7, du casino Lyon Vert et prochainement près du réfectoire du port Edourad Herriot.

Les mégots qui y seront collectés seront transformés en combustible. La collecte se fait à vélo à raison d’une fois chaque semaine en été. La fréquence est réduite en hiver. Actuellement, EcoMégot est en quête d’un brevet pour obtenir l’autorisation pour séparer les biodéchets tels que le papier et le tabac, du filtre. Un recyclage est prévu pour le filtre qui contient de l’acétate de cellulose. Lisa Duvillard souligne qu’il s’agit d’« une sorte plastique légère comme celui des montures de lunettes, d’où l’enjeu de sa dépollution ». L’entreprise envisage de mener une campagne de nettoyage à Lyon, tout en développant un autre aspect économique.

— Actualité Précédente
Portrait de Sébastien Greffet, chef à domicile sur Lyon
Voir l'actualité Portrait de Sébastien Greffet, chef à domicile sur Lyon
Actualité Suivante —
« Ludique, jouer dans l’Antiquité », l’exposition dédiée aux jeux au Musée Lugdunum
Voir l'actualité « Ludique, jouer dans l’Antiquité », l’exposition dédiée aux jeux au Musée Lugdunum

Vous aimerez aussi ...

En savoir plus3 minutes de lecture
Zéro mégot à Lyon

Zéro mégot à Lyon

  • par Joanna V.
  • 28 septembre 2019
  • 47 vues
EcoMégot, la start-up tournée vers la protection de l'environnement, tisse une collaboration avec Lyon pour recycler les mégots de cigarettes…
Voir l'article : Zéro mégot à Lyon