Des robots-voituriers qui stationnent vos voitures débarquent à l’aéroport de Lyon

Des robots-voituriers qui stationnent vos voitures débarquent à l’aéroport de Lyon

Le jeudi 14 mars était un jour pas comme les autres à l’aéroport Lyon Saint-Exupéry. En effet, le premier robot voiturier en extérieur a été présenté et mis au travail dans cet aéroport. Une première pas seulement en France, mais dans le monde entier.

Le premier robot-voiturier en extérieur au monde

Stan, c’est ainsi que s’appelle le premier robot voiturier en extérieur développé par la start-up française Stanley Robotics. Cette entreprise spécialisée dans l’intelligence artificielle et la robotique est la première au monde à concevoir de tels robots.

On note ici qu’une entreprise allemande nommée Serva Transport propose déjà un robot du même genre dans l’aéroport de Düsseldorf. Il est cependant destiné aux parkings intérieurs, alors que le robot Stan fonctionne à l’extérieur en plus d’être complètement autonome.

En pratique, le robot récupère votre voiture que vous avez déposée dans un box dédié, et la gare dans un parking à proximité.

Quand c’est le moment pour vous de la récupérer, le robot la redépose dans le box où vous l’avez laissé la première fois. Vous devez en effet scanner un code (transmis quand vous réservez votre place) à l’extérieur du garage pour que le robot puisse connaître la date de votre retour.

Il s’agit d’un système dédié aux stationnements de longue durée, et notamment aux personnes qui souhaitent garer leurs voitures avant de prendre l’avion et les récupérer à leur retour.

4 robots, 12 boxes et 500 places de parking à l’aéroport de Lyon

Comme indiqué avant, l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry est le premier au monde à intégrer ce système innovant. Après plusieurs mois d’expérience et de préparation dans le même aéroport, 4 robots voituriers ont été mis en service, ayant accès à 12 boxes et 500 places de parking.

Vous n’avez qu’à déposer votre voiture dans le garage et le robot s’occupe du reste.

Seul le parking P5+ (stationnement de longue durée) est concerné pour le moment, et les responsables espèrent stationner 50% de voitures de plus grâce au nouveau robot.

C’est d’ailleurs l’objectif de Stan, garer plus de véhicules dans le même espace en s’occupant lui-même de trouver des places adaptées dans des parkings de proximité. Son but est aussi d’alléger la circulation dans l’aéroport et de permettre un gain de temps important aux utilisateurs.

— Actualité Précédente
Entre Lyon et Villeurbanne : Pouss@LYS labellise 6 entreprises DeepTech
Voir l'actualité Entre Lyon et Villeurbanne : Pouss@LYS labellise 6 entreprises DeepTech
Actualité Suivante —
Lyon et Helsinki sont les nouvelles capitales européennes du tourisme intelligent
Voir l'actualité Lyon et Helsinki sont les nouvelles capitales européennes du tourisme intelligent

Vous aimerez aussi ...