Georges Mattelon
 




 La passion de la soie  



   Le milieu de la soie et des tisseurs sera toujours emblématique de ce quartier spécial qu'est la Croix-Rousse. Tisseur, métier, Jacquard, soie, artisan, canut, révolte, etc... Ces mots résonnent encore à la Croix-Rousse, autant que résonnaient les métiers à bras dans ces mêmes rues voilà encore quelques dizaines d'années.


La technique inventée par Jacquard au XIXème siècle
Un métier Jacquard


   Aujourd'hui la Croix-Rousse ne produit plus de soieries. Cet âge d'or est passé mais il a su laisser des traces que d'habiles et tenaces amoureux de leur histoire et de leur patrimoine ont tenu à récolter.

   C'est le cas d'associations comme Soierie Vivante, qui a été créée en 1993 pour veiller et contribuer à la sauvegarde et à la mise en valeur du patrimoine lyonnais des métiers de la soierie “in situ” : c’est à dire dans cet exceptionnel quartier de la Croix-Rousse, qui fut le berceau de la Soierie Lyonnaise au XIX° siècle et vient d’être partiellement classé dans le Patrimoine mondial de l’ UNESCO.


La mécanique compliquée des métiers à tisser
L'instrument de travail des tisseurs



   C'est aussi le cas d'individus, à l'exemple de Georges Mattelon. Cet homme a beaucoup contribué à la mise en place de l'association Soierie Vivante et continue quotidiennement à activer de très vieux métiers à bras dans son atelier à la Croix-Rousse, uniquement, biensûr, pour les yeux des nostalgiques ou des curieux. Entre vie et mythe...



Julie Vivier



L'industrie de la soie à Lyon
Qui est le dernier tisseur de la Croix-Rousse
Une petite histoire du mot "canut"
Paroles d'un tisseur
Le petit lexique du "canut" débutant



 


 












           G.Mattelon


. La soierie

. Le dernier tisseur de la Croix Rousse

. Une histoire du mot "canut"

. Paroles de canut

. Le petit lexique du "canut"